TOXICOLOGIE CLINIQUE, MEDICO-LEGALE, DE L’ENVIRONNEMENT ET EN ENTREPRISE

Chef de laboratoire

DEVILLE Marine (Clinique) PIRARD Catherine (Environnement) DUBOIS Nathalie (Entreprise)

Téléphone

+32 4 366.76.81/76.82

Fax

+32 4 366.88.89

EMail

secretoxico@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Toxicologie

Antimoine (Urines) Code ESSAI: SBU
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgencenon
Pré-analytique
Type d'échantillonsUrines
MatérielsPot urines (bouchon blanc) 10 mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Transport entre 2 et 8°C.

Conservation entre 2 et 8°C. 

Volume minimal à prélever chez le patient1 mL
Analytique
Méthode et appareil

ICP-MS

Post-analytique
Intervalles de référence

Population générale : < 0.25 µg/g créatinine

Population exposée : valeur non déterminée

Unitésµg/L
Délais (sauf le week-end) 7 jours (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 1 fois par semaine
Nomenclature INAMI
Règles INAMI

Toxicologie clinique/industrielle : 17 € à charge du patient. 

Toxicologie de l'environnement : veuillez contacter le laboratoire. 

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

L'antimoine est utilisé sous forme d'alliages avec d'autres métaux pour la fabrication de caractères d'imprimerie, d'étains domestiques, de plombs de chasse, de batteries,... Il est également utilisé dans l'industrie électronique, comme retardateur de flamme (Sb2O3, Sb2O5, NaSbO3), dans l'industrie du caoutchouc, dans les pâtes des allumettes de sûreté, dans les peintures comme pigments, dans l'industrie de la céramique et du verre, sous forme de poudre vermifuge pour volaille. 

Pour la population générale, les principales sources d'antimoine sont alimentaires. Dans l'industrie, les travailleurs les plus exposés sont ceux qui sont impliqués dans la métallurgie de l'antimoine. 

Commentaire

Analyse réalisée dans le cadre de la Toxicologie clinique, la Toxicologie de l'environnement et la Toxicologie en entreprise. 

Sortie Excel Sortie Excel