Biochimie automatisée et analyses délocalisées

Chef de laboratoire

GADISSEUR Romy (tél. +32 4 3667671)

Téléphone

+32 4 3667668 ou 7669

Fax

+32 4 3667672

EMail

romy.gadisseur@chu.ulg.ac.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Osmolalité (Sang) Code ESSAI: OS
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgenceoui
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Plasma hépariné, Sang > Sérum
MatérielsTube SEC AVEC GEL (bouchon orange) 10 mL
Description

Autre matériel possible : Tube HEPARINE AVEC GEL (bouchon vert clair) 5 mL.

Traitement : Centrifugation - Pas de séparation du sérum ou du plasma.

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours. 

Volume minimal à prélever chez le patient500 µL
Analytique
Méthode et appareil
  • Diminution du point de congélation en utilisant un cryorefroidissement.
  • sur OSMO STATION - OM-6050 MENARINI.
Post-analytique
Intervalles de référence
  • Osmolalité plasmatique : 281 - 303 mosm/kg
Unitésmosm/kg
Délais 1 day (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heures sur 24
Nomenclature INAMI
Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

L'osmolalité représente le nombre de particules osmotiquement actives par kg d'eau.

Sa valeur tient compte essentiellement du capital sodé, tout comme le glucose et l'urée, qui sont des substances osmotiquement actives, capables d'attirer et de garder l'eau.

Variations pathologiques

L'osmolalité physiologique est maintenue dans des limites étroites. Une variation minime, de l'ordre de quelques %, entraine la mise en route des principaux facteurs de régulation : sécrétion d'ADH, déclenchement de la soif, régulation rénale par concentration-dilution.

- Hyponatrémie isotonique (osmolalité normale) : diminution du volume d'eau plasmatique au cours des hyperprotidémies ou des hyperlipidémies.

- Hyponatrémie hypertonique (osmolalité augmentée) : surcharge en glucose chez le diabétique, surcharge en alcool, surcharge en produit de contraste, surcharge en mannitol ou en glycérol. L'hyperosmolalité extracellulaire entraine une sortie d'eau des cellules, une hyponatrémie de dilution et une diminution du volume cellulaire.

- Hyponatrémie hypotonique (osmolalité et natrémie diminuées) : perte en liquide extracellulaire, diminution du capital sodé par pertes urinaires ou digestives, diminution de la capacité de dilution de l'urine par le rein, rétention d'eau par insuffisance rénale, avec sécrétion inapropriée d'ADH au cours de cancers, méningites, traumatismes ou prise de médicaments (barbituriques, AINS, carbamazépine, sulfamidés, opiacés...).

- Hypernatrémie hypertonique (osmolalité et natrémie augmentées) : déshydratation intracellulaire et réduction du volume cellulaire en cas d'altération de la sensation de soif (personnes agées,  enfants, sujets inconscients).

Chez les enfants, le pouvoir de concentration rénale du sodium est différent. Un nourrisson présente une clairance du sodium (ou du chlore) voisine de 20% de celle de l'adulte.

La diurèse et l'osmolalité urinaire varient largement en fonction des apports hydriques et du pouvoir de concentration rénale. 

Sortie Excel Sortie Excel