TOXICOLOGIE CLINIQUE, MEDICO-LEGALE, DE L’ENVIRONNEMENT ET EN ENTREPRISE

Chef de laboratoire

DUBOIS Nathalie

Téléphone

+32 4 3667682 / 7681

Fax

+32 4 3668889

EMail

Nathalie.Dubois@chu.ulg.ac.be

Discipline

Biologie Clinique
> Toxicologie
> en Entreprise

TRICHLOROETHYLENE, sang Code ESSAI: TCY
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgencenon
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Sang total
Matérielstube EDTA (bouchon mauve) 10mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

    • Conservation et transport entre 2 et 8°C.
    • Ne pas ouvrir le tube de prélèvement avant l'analyse.
    • Dosage réalisé le plus rapidement possible après le prélèvement (volatilité !).
    • Si le dosage n'est pas réalisé rapidement après le prélèvement : conservation à -20°C.

Volume minimal à prélever chez le patient2 mL de sang total
Analytique
Méthode et appareil

HS-GC-FID Shimadzu

Post-analytique
Unitésmg/L
Délais (sauf le week-end) 3 jours (moy)
Fréquence de réalisation de l'analyse
Nomenclature INAMI
Règles INAMI

Veuillez contacter le laboratoire.

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

Le trichloroéthylène (= trichloroéthène, trichlorure d'éthylène) (TCE) est utilisé comme dégraissage des métaux, détachant domestique (Sassi®) et intermédiaire de synthèse.

Le TCE est absorbé par voies orale, pulmonaire et cutanée (limitée). Il est éliminé par voie pulmonaire sous forme inchangée et par voie urinaire sous formes de métabolites (trichloroéthanol et acide trichloroacétique notamment).

Une intoxication aiguë au TCE induit des troubles digestifs (douleurs abdominales, iléus transitoire, hémorragies), une dépression du système nerveux central (confusion mentale, narcose, coma), des troubles pulmonaires (dyspnée, bronchopneumopathie), une hyperexcitabilité myocardique et une fibrillation ventriculaire et, rarement, une nécrose hépato-rénale. En cas de contact cutané, le TCE est irritant.

Une intoxication chronique au TCE induit des troubles neurologiques (asthénie, céphalées, fatigue, inappétence, scotome central, trouble du sommeil et de la mémoire et démence) et accroît le risque de cancer hépato-rénal.

La surveillance des travailleurs exposés se fait par la détermination de la concentration de l'acide trichloroacétique et du trichloroéthanol dans les urines.

On considère que l'excrétion urinaire du trichloroéthanol reflète l'exposition du jour même tandis que l'excrétion de l'acide trichloroacétique serait plutôt en corrélation avec l'exposition des quelques jours précédents.

Sortie Excel Sortie Excel