TOXICOLOGIE CLINIQUE, MEDICO-LEGALE, DE L’ENVIRONNEMENT ET EN ENTREPRISE

Chef de laboratoire

DENOOZ Raphaël

Téléphone

+32 4 3668816 / 7680

Fax

+32 4 3668889

EMail

Raphael.Denooz@chu.ulg.ac.be

Discipline

Biologie Clinique
> Toxicologie
> Médico-Légale

COCAINE, Sang Sérum Code ESSAI: COCOPAMP S
Test AccréditéISO 17025
Réalisable en urgencenon
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Plasma, Sang > Sang total, Sang > Sérum
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Conservation au réfrigérateur (+2 à +8°C) avant dépôt au laboratoire

Volume minimal à prélever chez le patient2 ml
Analytique
Méthode et appareil

Extraction en phase solide suivie d'une analyse par LC-MS/MS. Recherche et dosage de la cocaïne*, de la benzoylecgonine* et du cocaéthylène. (* Accréditation Belac)

Post-analytique
Intervalles de référence

Négatif

Unitésµg/L
Délais (sauf le week-end) 8 jours (moy)
Fréquence de réalisation de l'analyse 1 jours / 7
Nomenclature INAMI
Règles INAMI

Non applicable dans le cadre médicolégal - Prendre contact avec le laboratoire

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

La cocaïne possède des propriétés anesthésiques locales mais est fréquemment utilisée de façon abusive pour ses effets sympathomimétiques et psychostimulants du système nerveux central en administration nasale ou intraveineuse. Les métabolites de la cocaïne sont la benzoylecgonine (50%), l'ecgonine méthyester (30%), l'ecgonine (10%) et la norcocaïne. En cas de consommation conjointe d'alcool, on peut aussi retrouver du cocaéthylène (agent qui favorise le risque cardiaque). La recherche de la cocaïne et de ses métabolites dans le sang permet de se prononcer sur des consommations du produit au cours des dernières 24 à 48 heures, et d'apprécier l'importance de cette consommation ainsi que les effets générés.

 

Publications / références

Alcool, drogues, médicaments et sécurité routière en Belgique ,
C. Charlier, G. Plomteux,
Revue Médicale de Liège, 1998, 53, 25-28.

Sortie Excel Sortie Excel