Biochimie automatisée et analyses délocalisées

Chef de laboratoire

Ph Biol. Romy GADISSEUR (tél. 04/366.76.71)

Téléphone

04/366.76.68 ou 76.69

Fax

04/366.76.72

EMail

romy.gadisseur@chu.ulg.ac.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Protéine C réactive (Sang) Code ESSAI: CRP
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgenceoui
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Plasma hépariné, Sang > Sérum
MatérielsTube SEC AVEC GEL (bouchon orange) 10 mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Autre matériel possible : Tube HEPARINE AVEC GEL (bouchon vert clair) 5 mL.

Traitement : Centrifugation - Pas de séparation du sérum ou du plasma

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours. 

Volume minimal à prélever chez le patient200 µL
Analytique
Méthode et appareil

Méthode turbidimétrique/immunoturbidimétrique avec kit de réactifs Abbott sur ALINITY C

Post-analytique
Intervalles de référence

0 - 5 mg/L

Unitésmg/L
Délais 1 jour (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heures sur 24
Nomenclature INAMI
Code INAMI541052 - 541063
Règles INAMI

B125
MAX-1 - URG - MIN
Règle du cumul C-35 : au maximum 2 des prestations :

  • 541052-541063 (dosage de la CRP)
  • 541074-541085 (dosage de l'orosomucoïde)
  • 541096-541100 (dosage de l'haptoglobine)
  • 541111-541122 (dosage de l'alpha-1-antitrypsine)

peuvent être portées en compte à l'AMI.

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

La CRP (C-Reactive Protein) est synthétisée par le foie sous l'action des cytokines (surtout IL-6) et constitue la protéine la plus sensible de la phase aiguë de l'inflammation. La CRP active le système du complément, initie l'opsonisation et la phagocytose des antigènes, mais son rôle principal réside dans la fixation et la neutralisation de substances toxiques endogènes provenant de lésions cellulaires.

Variations pathologiques

  • infections bactériennes, méningites, septicémies, ...
  • infarctus du myocarde
  • cancers (Hodgkin, carcinome ...)
  • traumatismes (brûlures, chirurgie)
  • maladies inflammatoires (arthrite rhumatoïde, syndrome de Behcet, maladie de Crohn, RAA, ...)

La CRP présente, en outre, une cinétique intéressante. Elle s'élève en effet rapidement (son taux n'est cependant pas significatif d'un diagnostic ou de l'origine d'un syndrome et sa demi-vie est de 8h). Son taux décroît rapidement dès que l'agent causal est éliminé. La CRP n'a pas de spécificité vis-à-vis d'un processus inflammatoire particulier et elle ne traverse pas le placenta.

Le dosage de la CRP sert donc à détecter les processus inflammatoires systémiques et à suivre leurs traitements, à apprécier l'efficacité d'une antibiothérapie, à apprécier l'activité de maladies rhumatismales et l'efficacité de traitements anti-inflammatoires ou encore à détecter à un stade précoce des complications postopératoires. La CRP reste généralement normale au cours des affections virales, du lupus érythémateux disséminé, de la rectocolite hémorragique, de l'angor.

Publications / références
  • TIETZ FUNDAMENTALS OF CLINICAL CHEMISTRY, 5e edition.
  • Dati F. et al, Consensus IFCC/BCR/CAP, Eur J Clin Chem Clin Biochem 1996;34:517-520.
Commentaire

Pseudocode 983133

Sortie Excel Sortie Excel