Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée

Chef de laboratoire

Ph Biol. Romy GADISSEUR (tél. 04/366.76.71)

Téléphone

04/366.76.68 ou 76.69

Fax

04/366.76.72

EMail

romy.gadisseur@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Magnésium (Sang) Code ESSAI: MG
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgenceoui
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Plasma hépariné, Sang > Sérum
MatérielsTube SEC AVEC GEL (bouchon orange) 10 mL
Description

Autre matériel possible : Tube HEPARINE AVEC GEL (bouchon vert clair) 5 mL.

Traitement : Centrifugation - Pas de séparation du sérum ou du plasma.

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours.

Volume minimal à prélever chez le patient200 µL
Analytique
Méthode et appareil

Enzymatique avec kit de réactifs Abbott sur ALINITY C

Post-analytique
Intervalles de référence

5 mois - 6 ans : 0,7 - 0,95 mmol/L
6 ans - 12 ans : 0,7 - 0,86 mmol/L
12 ans - 20 ans : 0,7 - 0,91 mmol/L
Adulte (>20 ans) : 0,66 - 1,07 mmol/L

Facteur de conversion

mg x 0,041 = mmol

Calcul de résultat

Calcul de l'élimination du Magnésium par 24H.

Unitésmmol/L
Délais 1 day (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heures sur 24
Nomenclature INAMI
Code INAMI540794 - 540805
Règles INAMI

B90
MAX 1 - URG

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

Le magnésium est un cation bivalent essentiellement intracellulaire. Le magnésium du plasma et des liquides extracellulaires ne représentent que 1% du magnésium total. Le magnésium est présent dans le tissu osseux (67% du magnésium total), dans les muscles (20% du magnésium total) et dans les autres cellules (11% du magnésium total). Il est le cofacteur de nombreuses enzymes intracellulaires localisées au niveau des mitochondries et joue un rôle important dans la phosphorylation oxydative, la glycolyse, la réplication cellulaire, le métabolisme des nucléotides et la biosynthèse protéique. Il intervient également au niveau de l'excitabilité neuromusculaire comme anti-tétanisant car il inhibe compétitivement l'entrée de calcium dans les neurones. Il intervient de plus au niveau de l'agrégation plaquettaire ainsi que dans la réduction de l'athérosclérose.

Variations pathologiques

L'Hypermagnésémie (> 1 mmol/L) est rare, mais d'observe de manière occasionnelle dans l'insuffisance rénale. Elle entraîne une dépression du SNC, de l'excitabilité neuromusculaire et des troubles digestifs. Elle se rencontre lors :

D'apports excessifs

  • ingestion médicamenteuse : MgS04, antiacides, ... laxatifs, perfusion, dialyse avec liquides riches en magnésium
  • intoxication par les nitrites, la phénacétine, l'aniline
  • intoxication industrielle

De la libération de magnésium par les cellules (hypoxie, acidocétose diabétique, nécrose tissulaire)

De la diminution de l'excrétion rénale due à :

  • diminution de filtration : insuffisance rénale, hypovolémie
  • augmentation de réabsorption : hypothyroïdie, hypocalcémie, hyperparathyroïdie, hypoaldostéronisme

L'Hypomagnésémie (< 0,6 mmol/L) est souvent associée à une hypocalcémie et entraîne de la faiblesse musculaire, une spasmophilie, une tachycardie, des tremblements et des tétanies. Les symptômes de carence en magnésium peuvent apparaître suite à :

Des apports insuffisants (jeûne, malabsorption digestive, nutrition parentérale inadéquate, résection intestinale)

Une élimination accrue (diarrhée, allaitement, brûlures étendues, alcoolisme aigu et chronique, stress)

Des pertes rénales importantes

Une diminution de la réabsorption par les médicaments (cisplatine, aminosides, digitaliques, diurétiques)

Hyperaldostéronisme, hyperthyroïdie, hypoparathyroïdie

Hypervolémie, augmentation de l'ADH, diabète

Le dosage du magnésium dans les urines permet de situer le rôle de la fonction rénale dans les états d'hypo- ou d'hypermagnésémie.

Publications / références
  • E.C.FARRELL in: Clinical Chemistry Theory, analysis and correlation 2e ed 1989, 875-879.
  • Duncanson et al, Clin Chem.36/5,756-758 (1990).
  • Rustad P. et al, The Nordic Reference Interval Project 2000: recommended reference intervals for 25 common biochemical properties, Scandinavian Journal of Clinical and Laboratory Investigation, 64:4, 271-284.
  • Löhr B. et al. Reference Range Study for Various Parameters on Roche Clinical Chemistry Analyzers. Clin Lab 2009; 55:465-471.
Sortie Excel Sortie Excel