Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée

Chef de laboratoire

Ph Biol. Romy GADISSEUR (tél. 04/366.76.71)

Téléphone

04/366.76.68 ou 76.69

Fax

04/366.76.72

EMail

romy.gadisseur@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Bilirubine conjuguée (Liquides de ponction) Code ESSAI: BICX
Test AccréditéNon accrédité
Réalisable en urgencenon
Pré-analytique
Type d'échantillonsLiquides biologiques > Liquide de ponction divers
MatérielsTube conique stérile 15mL
Description

Autre matériel possible : Tube SEC SANS GEL (bouchon rouge) 5 mL.

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours.

Analytique
Méthode et appareil

Colorimétrique avec kit de réactifs Abbott sur ALINITY C

Post-analytique
Unitésmg/dL
Délais (sauf le week-end) 1 day (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heures sur 24
Nomenclature INAMI
Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

La bilirubine provient essentiellement du catabolisme de l'hémoglobine et des autres composés hémiques : la myoglobine et les cytochromes.
La bilirubine non conjuguée (libre ou indirecte) est transportée par l'albumine jusqu'au foie où elle est conjuguée, principalement à l'acide glucuronique. La bilirubine conjuguée est alors sécrétée dans les canalicules biliaires, puis atteint l'intestin grêle.
La bilirubine présente physiologiquement dans le plasma est majoritairement non conjuguée.
Liée à l'albumine, elle n'est pas filtrée par les glomérules rénaux et n'est donc pas détectable dans l'urine. C'est pourquoi, une bilirubinurie reflète une augmentation de la bilirubine conjuguée et est toujours pathologique. Les dosages de bilirubine servent surtout au diagnostic de maladies hépatiques, à la détection d'anémie hémolytique et à l'évaluation de la gravité d'un ictère (coloration jaune des tissus due aux dépôts de bilirubine).

Variations individuelles :
Les valeurs sont plus élevées chez l'homme et on observe une diminution progressive des taux lors des 2 premiers trimestres de la grossesse.

Variations pathologiques :
1. Hyperbilirubinémie

a) prédominance de la forme non conjuguée (bilirubine indirecte)
La bilirubine non conjuguée augmente lors d'un excès de production ou en cas de défaut de conjugaison :

anémie hémolytique
- maladie de Minkowski-Chauffard
- déficit en G6PD
- hémoglobinopathies
- accidents transfusionnels
- hémolyses toxiques, médicamenteuses, parasitaires,...
déficit en conjugaison
- -maladie de Gilbert
- ictère du nouveau-né
- syndrome de Criggler-Najjar

b) prédominance de la forme conjuguée (bilirubine directe)
La bilirubine conjuguée est libérée dans la circulation lorsque la voie normale d'excrétion est bloquée.

affections constitutionnelles (rares)
- syndrome de Dubin-Johnson, ...
choléstase extra-hépatique
- calcul biliaire
- néoplasie
- pancréatite, hépatite
- médicaments : contraceptifs, érythromycine, ...
choléstase intra-hépatique
- hépatites virales
- cirrhose
- hépatite toxique, alcoolique
- néoplasie

2. Hypobilirubinémie
3. Inducteurs enzymatiques : phénobarbital, clofibrate, acide acétyl-salicylique,...

Sortie Excel Sortie Excel