Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée

Chef de laboratoire

Ph Biol. Romy GADISSEUR (tél. 04/366.76.71)

Téléphone

04/366.76.68 ou 76.69

Fax

04/366.76.72

EMail

romy.gadisseur@chu.ulg.ac.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Amylase (Sang) Code ESSAI: AMY
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgenceoui
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang
MatérielsTube SEC AVEC GEL (bouchon orange) 10 mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Autre matériel possible : Tube HEPARINE AVEC GEL (bouchon vert clair) 5 mL.

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours.

Volume minimal à prélever chez le patient200 µL
Analytique
Méthode et appareil

Enzymatique avec kit de réactifs Abbott sur ALINITY C

Post-analytique
Intervalles de référence

25 - 125 UI/L

Calcul de résultat

Calcul des isoamylases.

UnitésUI/L
Délais 1 jour (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heures sur 24
Nomenclature INAMI
Code INAMI541612 - 541623
Règles INAMI

Pour plus d'informations (Détail, régles, etc.), cliquez sur le code INAMI. 

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

L'α-amylase est une enzyme qui hydrolyse l'amidon, le glycogène, les dextrines, en sucres réducteurs assimilables. On distingue deux types d'alpha-amylases :

  • le type P : pancréatique presque exclusivement (spécifique d'organe)
  • le type S : salive, mais aussi larmes, sueur, lait maternel, liquide amniotique, poumons, testicules, trompes de Fallope

L'augmentation de l'amylase plasmatique se rencontre dans :

  • les affections du pancréas (pancréatite aiguë, phase inflammatoire des pancréatites chroniques, pancréatite pseudo-kystique, carcinome, obstruction des canalicules, traumatisme)
  • les affections abdominales diverses avec répercussions sur le pancréas (obstruction intestinale, ulcères perforés ....)
  • l'insuffisance rénale (par diminution de filtration glomérulaire)
  • les atteintes des glandes salivaires (oreillons, obstruction des conduits)
  • lors d'une production ectopique par un tissu néoplasique (poumons, ovaires)

Pour différencier une affection pancréatique, il est utile de doser la lipase ou l'amylase pancréatique.

D'une manière générale, l'augmentation de l'amylase plasmatique s'accompagne d'une augmentation de l'amylase urinaire lorsque la fonction rénale est intacte. La détermination urinaire montre un intérêt dans les macroamylasémies (activité plasmatique élevée et activité urinaire normale).

Publications / références
  • Junge W. et al, Clin Biochem 2003;36:161.
  • McPherson RA, Pincus MR. Henry's Clinical Diagnosis and Management by Laboratory.
  • Rustad P. et al, The Nordic Reference Interval Project 2000: recommended reference intervals for 25 common biochemical properties, Scandinavian Journal of Clinical and Laboratory Investigation, 64:4, 271-284.
  • Scand. J Clin Lab Invest.
  • Kratz et al, The New England Journal of Medicine.
  • Yang S. et al, Clinical biochemistry, 45(2012):1213-18.
Sortie Excel Sortie Excel