Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée

Chef de laboratoire

Ph Biol. Romy GADISSEUR (tél. 04/323.76.71)

Téléphone

04/323.76.68 ou 76.69

Fax

04/323.76.72

EMail

romy.gadisseur@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Corelab - Chimie/Hormonologie automatisée et Analyses délocalisées

Phosphatases alcalines (Sang) Code ESSAI: PAL
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgenceoui
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Plasma hépariné, Sang > Sérum
MatérielsTube SEC AVEC GEL (bouchon orange) 10 mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Autre matériel possible : Tube HEPARINE AVEC GEL (bouchon vert clair) 5 mL.

Traitement : Centrifugation - Pas de séparation du sérum ou du plasma.

Conservation - Délai d'ajout : Frigo (2-8°C) - 7 jours.

Volume minimal à prélever chez le patient200 µL
Analytique
Méthode et appareil

Cinétique enzymatique avec kit de réactifs Abbott sur ALINITY C

Post-analytique
Intervalles de référence

Adulte :
- Homme : 40 - 150 UI/L
- Femme : 40 - 150 UI/L

Enfant :
- Age max. 14 jours : 90 - 273 UI/L
- Age max. 1 ans :  134 - 518 UI/L
- Age max. 10 ans :  156 - 369  UI/L
- Age max. 13 ans : 141 - 460 UI/L
- Age max. 15 ans : M : 127 - 517 UI/L ; F : 62 - 280 UI/L
- Age max. 17 ans : M : 89 - 365 UI/L ; F : 54 - 128 UI/L
- Age max. 18 ans : M :59 - 164 UI/L ; F : 48 - 95 UI/L

Calcul de résultat

Calcul des fractions des iso-PAL en valeur absolue.

UnitésUI/L
Délais 1 s (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 24 heurs sur 24
Nomenclature INAMI
Code INAMI541914 - 541925
Règles INAMI

B80
MAX 1 - URG - MIN
C6

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

Les Phosphatases Alcalines catalysent l'hydrolyse alcaline (pH ≈ 10) des esters phosphoriques. Le pH de réaction les différencie des Phosphatases acides.

Elle est présente dans tous les tissus et particulièrement dans les membranes cellulaires. Ses taux sont particulièrement élevés dans : L'épithélium intestinal, les tubules rénaux, les os (ostéoblastes), les voies biliaires et le placenta.

Il existe 4 gènes structuraux différents codant pour les iso-enzymes de la P.A.L :

  • la PAL non spécifique de tissu (foie, rein, os)
  • la PAL intestinale
  • la PAL placentaire
  • la PAL des cellules germinales

L'électrophorèse met en évidence les fractions hépatique, osseuse, placentaire et intestinale.

Augmentations physiologiques

La phosphatase alcaline est physiologiquement élevée chez l'enfant et l'adolescent (croissance osseuse) et chez la femme enceinte (phosphatase alcaline d'origine placentaire).

Augmentations pathologiques

En pathologie hépatiques

L'élévation de l'activité de la PAL se rencontre dans toutes les formes de choléstase, en particulier en cas d'ictère par obstruction. Elle s'accompagne d'une élévation des activités GGT et 5'nucléotidases :

  • obstruction extrahépatique (lithiase, tumeurs biliaires, néoplasie de la tête du pancréas)
  • obstruction intrahépatique (cirrhose, stéatose, néoplasie)
  • drogues : chlorpromazine (affecte les canaux biliaires)
  • infections hépatiques

En pathologies osseuses

  • maladie de Paget
  • ostéomalacie, rachitisme
  • origine osseuse secondaire (hyperparathyroïdie, myélome, métastase, insuffisance rénale ....)

Dans les néoplasies, la phosphatase alcaline peut être augmentée par atteinte secondaire du foie ou des os mais aussi par production ectopique.

Publications / références
  • Reference Ranges for Adults and Children, W Heil and V. Ehrhardt in fascicule ROCHE 2008.
  • Insert ROCHE: PAL selon IFCC version 7 (2010-06).
  • STEVEN C.KAZMIERCZAK, JOHN A. LOTT in: clinical chemistry Theory, analysis and correlation 2e ed. 1989, 898-901.
  • IFCC Methods for the measurement of catalytic Concentration of enzymes. Part 5. IFCC method for Alkaline Phosphatase. N.W Trietz and Call. Clin. Chem. Clin. Biochem. 1983, 21, 731-748. .
  • THEFELD et al, Dtsch. med. Wschr. 99(1973) .
  • Rustad P. et al, The Nordic Reference Interval Project 2000: recommended reference intervals for 25 common biochemical properties, Scandinavian Journal of Clinical and Laboratory Investigation, 64:4, 271-284.
  • Abicht K, El-Samalouti V, Junge W, et al. Multicenter evaluation of new GGT and ALP reagents with new reference standardization and determination of 37 °C reference intervals. Clin Chem Lab Med 2001;39:Special Supplement pp S 346.
  • Thomas L, Müller M, Schumann G, et al. Consensus of DGKL and VDGH for interim reference intervals on enzymes in serum. J Lab Med 2005; 29:301-308.
  • Fischbach F, Zawta B. Age-dependent Reference Limits of Several Enzymes in Plasma at Different Measuring Temperatures. Klin Lab 1992; 38:556-561.
  • Schumann et al, Clinica Chemica Acta 327 (2003)69-79.
Commentaire

Pseudocode 983250

Sortie Excel Sortie Excel