Spectrométrie de masse

Chef de laboratoire

Ph Biol. Caroline LE GOFF

Téléphone

04/366.76.78

Fax

04/366.88.23

EMail

c.legoff@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Spectrométrie de masse

17-Cétostéroides fractionnés Code ESSAI: OPP
Test AccréditéNon accrédité
Réalisable en urgencenon
Formulaire de demandePRE.PREL.GES.A03 - Recueil des urines de 24 Heures
Pré-analytique
Type d'échantillonsUrines > 24H
MatérielsPot urines 2L
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Conditions de prélèvements : Collecte d'urines de 24H : au lever, jeter la première urine, noter l'heure et récolter TOUTES les urines émises pendant 24H, y compris la première urine du 2e matin. Homogénéisation des urines ; mesure du volume de diurèse ; aliquotage et conservation entre 2-8 °C. 

Conservation : Frigo (2-8°C).

Délais d'ajout : 7 jours.

Volume minimal à prélever chez le patient60 mL d'urine (après homogénéisation parfaite des urines de 24H ! ). Cependant, nous préférerions recevoir la totalité de la diurèse de 24H.
Analytique
Méthode et appareil

Chromatographie gazeuse

Post-analytique
Intervalles de référence

DHEA urinaire M : 0.1-0.6 F : 0.1-0.5
Androstérone M : 2.0-4.0 F : 0.5-3.0
Etiocholanolone M : 2.0-4.0 F : 0.5-3.2
11-oxo-androstérone M : 0.1-0.5 F : 0.1-0.5
11-oxo-etiocholanolone M : 0.1-1.0 F : 0.1-0.7
11-hydroxyandrostérone M : 0.1-1.0 F : 0.1-0.8
11-hydroxyetiocholanolone M : 0.1-0.8 F : 0.1-0.8

Prégnandiol
Femmes
Phase Folliculaire - Pic ovulatoire - Ménopause : 0.1 - 2.0
Phase Lutéale : 2.0 - 6.0

Hommes
0 - 10 ans : 0.0 - 1.0
11 - 150 ans : 0.1 - 2.0

Prégnantriol
Femmes
0 - 6 ans : 0.0 - 0.2
7 - 15 ans : 0.2 - 1.1
16 - 150 ans 0.2 - 2.8

Hommes
0 - 6 ans : 0.0 - 0.2
7 - 15 ans : 0.2 - 1.1
16 - 150 ans : 0.2 - 2.0

Unitésmg/24H
Délais (sauf le week-end) 8 jours (max)
Fréquence de réalisation de l'analyse 1 fois par semaine
Nomenclature INAMI
Code INAMI546770 - 546781
Règles INAMI

Pour plus d'informations (Détail, règles, etc.), cliquez sur le code INAMI.

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

On observe une augmentation des 17-cétostéroïdes associée à celle des 17-hydroxy-corticoïdes en cas de traitement corticoïde interférant dans les réactions colorées, d’hypercorticisme d’entraînement chez les obèses et de syndrome de Cushing.

Des taux de 17-cétostéroïdes augmentés, associés à des 17-hydroxy-corticoïdes normaux ou bas, évoquent une hyperplasie surrénalienne congénitale due à un déficit enzymatique.

Il existe des tumeurs surrénaliennes virilisantes, au cours desquelles l’augmentation des 17-cétostéroïdes peut-être très importante et porte seulement sur la fraction DHEA.

On trouve une diminution des 17-cétostéroïdes, associée à des 17-hydroxystéroïdes bas dans les hypocorticismes primaires (maladie d’Addisson) et secondaires d’origine hypothalamique ou hypophysaire.

Commentaire
Sortie Excel Sortie Excel