Accueil > Professionnel de la santé > Espaces médecins > Salomon - Nuits profondes
Numéro général
04 242 52 00
Accueil
Rendez-vous
04 242 52 52
Renseignement
04 242 52 11
Urgences
Sart Tilman
04 366 77 11
Bruyères
04 367 96 03
Salomon - Nuits profondes
Salomon - Nuits profondes
 
  Imprimer

« SALOMON »
Un algorithme au service de la continuité des soins de médecine générale

"SALOMON" (Système Algorithmique d'Orientation pour la Médecine Omnipraticienne Nocturne)... sous cette appellation étonnante, se cache un système de tri infirmier des appels de Médecine Générale. Initié par le C.H.U. de Liège en octobre 2011, le projet est devenu régional en entrant en collaboration avec les différents hôpitaux liégeois (C.H.R Citadelle, C.H du Bois de l'Abbaye, C.H.C. et C.H.R. de Huy) en juillet 2013.

Assurer le tri préalable des appels qui sont habituellement adressés aux médecins généralistes permet non seulement de soutenir les cercles de médecine générale, mais également d’optimaliser la prise en charge des patients.

 

Le projet en détail

En effet, le CHU de Liège, le Centre Hospitalier Chrétien, le Centre Hospitalier Régional de la Citadelle, le Centre Hospitalier du Bois de l’Abbaye et le Centre Hospitalier Régional de Huy organisent, ensemble et à coûts partagés, une régulation des appels que reçoit la médecine générale durant la « nuit profonde », cette période comprise entre 22h et 7h du matin.

Au mois de Juillet 2014, 13 Cercles de Médecine de Garde répartis dans la province de Liège, y sont désormais associés. Ces cercles de médecine générale représentent 538 médecins gardistes et couvrent une zone s'étendant à près de 210 communes (109 codes postaux différents) soit 496.000 habitants.
Avec ces partenariats, le projet couvre donc, à l'heure actuelle, plus de 80% du territoire francophone de la Province de Liège.

Les Cercles partenaires:

Cercle de Médecine d'Ans.
Cercle des Médecins Généralistes d'Aywaille-Sprimont.
Association des Médecins Généralistes de la Basse-Meuse.
Cercle Médical du Condroz.
Association des Généralistes de Chaudfontaine, Chênée et Trooz.
Association de Médecine de Fléron et Beyne-Heusay.
Association des Médecins Généralistes d'Hannut.
Aide Médicale en Hesbaye.
Asbl IRIS.
MEDI-MAGNE.
Cercle de Médecine Générale de la commune de Saint-Nicolas.
Cercle des Généralistes de Seraing.
Société de Médecine de Waremme et Environs.

Apprécier la gravité des symptômes et orienter le patient  

Concrètement, le patient qui contacte, entre 22h et 7h du matin, un médecin de garde appartenant à un des cercles signataires de la convention, verra son appel automatiquement dévié vers le service de garde infirmier du CHU de Liège, identifié comme étant le «service de garde de médecine générale». A l’autre bout du fil, un infirmier SIAMU spécifiquement formé à la tâche gèrera la demande du patient. Ainsi, il se basera sur des algorithmes originaux qui ont été établis au départ d’une cinquantaine de situations cliniques par un collège d’experts sous la responsabilité du Docteur Edmond Brasseur (responsable des urgences du CHU site N.-D. des Bruyères). L’infirmier SIAMU distinguera dès lors quatre possibilités illustrées par des codes couleur, allant du risque vital à la situation de « non-urgence » :

• cas rouge : le patient est en risque vital ; on envoie selon le cas, en triangulation avec le 112, un SMUR, un PIT (Paramedical Intervention Team) ou une ambulance.

• cas orange : une mise au point hospitalière est nécessaire et le patient peut se déplacer ou se faire accompagner ; il est invité à se rendre à l’hôpital de son choix.

• cas bleu : pour les problèmes relevant de la médecine générale, le dispatching contacte lui-même le médecin généraliste de garde; il s’ensuit une consultation ou une visite à domicile selon la mobilité du patient.

• cas vert : la situation n’est pas urgente ; il est proposé au patient d’attendre la reprise des consultations habituelles ou la garde de médecine générale du lendemain matin.

Faire jouer la solidarité 

Initialement, le dispositif découle d’un projet-pilote entre le cercle du Condroz et le CHU de Liège. C’est que la garde de médecine générale représente une charge de plus en plus lourde pour les médecins généralistes. Ce constat apparaît plus crucial encore lorsque l’on rappelle la pénurie de jeunes médecins généralistes dans la région liégeoise. Soucieux d’y apporter une réponse, le CHU de Liège a pu bénéficier de l’expertise des services des Urgences pour le triage et de l'appui de l'ULg pour faciliter la mise en oeuvre du projet.

Offrir une solution fiable au patient et soulager les médecins généralistes 

Le recours à cette formule permet de réduire de 40% la charge des médecins généralistes de garde durant la nuit puisqu’ils ne sont plus mobilisés pour des mises au point hospitalières ou pour des urgences vitales.

 Evolution du projet

Depuis Octobre 2011, SALOMON est en constante évolution. En effet, un système de rétrocontrôle a été instauré et de nombreux algorithmes (+/- 20%) ont été affinés, modifiés ou ajoutés.

Le 27 avril 2015, un dossier infirmier propre aux appels sera généré du DMI et envoyé aux médecins traitants des patients faisant appel à la garde de Médecine Générale.

Encadrement scientifique

Le projet fait l'objet d'une analyse permanente et minutieuse ainsi que de nombreuses études scientifiques.

Certaines ont, d'ores et déjà, été présentées dans des congrès médicaux et publiées dans des revues scientifiques.

Publications scientifiques:

Mémoire:

Evalutation des algorithmes de régulation infirmière en période de nuits profondes

Présentation orale et poster:

Algorithmes de régulation des appels de Médecine Générale (Poster BESEDIM 2013)

Garde de Médecine Générale: Expérience de régulation des appels durant la nuit profonde en région liégeoise (Présentation GISEH 2014)

Reliability of a new french-language triage algorithm or out-of-hours primary care calls: the SALOMON rules (Poster ISICEM 2014)

Régulation des appels de Médecine Générale en nuit profonde. Partie I: Evaluation des délais de prise en charge. (Poster BESEDIM 2015)

Régulation des appels de Médecine Générale en nuit profonde. Partie II: Evalutation des délais de prise en charge. (Poster BESEDIM 2015)

Régulation des appels de Médecine Générale en nuit profonde. Partie III: Evaluation des besoins au cours de la nuit. (Poster BESEDIM 2015)

Revues déjà publiées:

Algorithmes de régulation des appels de Médecine Générale (Abstract Acta Clinica Belgica 2013)

Publications sous presse:

Reliability of a new french-language triage algorithm or out-of-hours primary care calls: the SALOMON rules (Critical Care)

Nurse triage for out-of-hours primary care calls : The SALOMON algorithm. Part I: Timing delays for acute medical care patients (Acta Clinica Belgica)

Nurse triage for out-of-hours primary care calls : The SALOMON algorithm. Part II: Timing of care in the Emergency Medical Services intervention group and in the Emergency Department Non Emergent Visit group. (Acta Clinica Belgica)

Nurse triage for out-of-hours primary care calls : The SALOMON algorithm. Part III: Out-of-hours workloads (Acta Clinica Belgica)

Manuel de Régulation (mis à jour le 24 avril 2015)

Version française

Version allemande

Version néérlandaise

Version anglaise (à venir)


Siège social
Centre Hospitalier Universitaire de Liège
Domaine Universitaire du Sart Tilman
Bâtiment B 35
B-4000 Liège
Belgique


© 2018 CHU de Liège | Mentions légales | Plan du site