Endocrinologie- Marqueurs Tumoraux- Fertilité- Anémie- Métabolisme Phosphocalcique- Explorations Fonctionnelles Rénales- Marqueurs Osseux et Cartilage

Chef de laboratoire

Prof. Etienne CAVALIER, secrétariat 04/366.88.22

Téléphone

04/366.76.85

Fax

04/366.84.65

EMail

etienne.cavalier@chuliege.be

Discipline

Biologie Clinique
> Chimie Clinique
> Endocrinologie- Marqueurs Tumoraux- Fertilité- Anémie- Métabolisme Phosphocalcique- Explorations Fonctionnelles Rénales- Marqueurs Osseux et Cartilage

ANTICORPS ANTI-THYROGLOBULINE Code ESSAI: ATG
Test AccréditéISO 15189
Réalisable en urgencenon
Pré-analytique
Type d'échantillonsSang > Sérum
Matérielstube SEC (bouchon rouge) + Gel 5mL
Conditions de collecte, traitement, conservation et transport

Centrifuger dès que possible, stable 15 jours à 4°C.
Au-delà, conserver à -20°C.

Analytique
Méthode et appareil

Immunodosage de compétition avec détection par électrochimiluminescence
sur Cobas e801 Roche

Post-analytique
Intervalles de référence

< 115

UnitésUI/mL
Délais (sauf le week-end) 1 jour (moy)
Fréquence de réalisation de l'analyse Tous les jours ouvrables
Nomenclature INAMI
Code INAMI556076
Règles INAMI

Vous pouvez obtenir les règles de prescription INAMI en cliquant sur le code INAMI.

Intérêt scientifique
Intérêt médical et scientifique

La thyroglobuline (Tg) est produite dans la glande thyroïde et constitue le composant principal de la colloïde folliculaire. Elle joue, avec la thyro peroxydase (TPO), un rôle essentiel dans l’iodation de la L-tyrosine, permettant la synthèse des hormones thyroïdiennes T4 et T3. Comme la TPO, la Tg est un autoantigène potentiel. Lors de thyroïdite avec participation auto-immunitaire, le taux sérique d’auto-anticorps anti-Tg augmente. Des concentrations élevées en anticorps anti-Tg et anti-TPO sont un indicateur de thyroïdite avec infiltration lymphocytaire (thyroïdite d’Hashimoto). La fréquence d’autoanticorps anti-Tg est d’env. 70 à 80% lors d’auto-immunité thyroïdienne (thyroïdite d’Hashimoto inclue) et d’env. 30% lors de maladie de Basedow.

Le dosage des anticorps anti-Tg est une aide importante dans le suivi de thyroïdites d’Hashimoto et le diagnostic différentiel (suspicion de maladie thyroïdienne auto-immune à anti-TPO négatifs, maladie de Basedow sans infiltration lymphocytaire, exclusion de l’interférence des autoanticorps anti-Tg lors de dosages de Tg). Même si la sensibilité de la méthode peut être augmentée par le dosage en parallèle d’autres anticorps thyroïdiens (anti-TPO, anti-récepteur de la TSH), un résultat négatif ne permet pas d’exclure la présence d’une maladie auto-immune. Le taux d’anticorps ne corrèle pas avec l’activité clinique de l’affection. Des titres d’anticorps initialement élevés, peuvent redescendre à la normale après une période prolongée de la maladie tout comme lors de rémission. La réapparition d’anticorps après rémission est un indicateur probable de récidive.

Commentaire

L'analyse requiert un volume minimum de 306 µL de sérum 
 

Sortie Excel Sortie Excel